Partenaires 2017

Tribunes des partenaires

Christophe MARÉE

ADOBE
Directeur Marketing

Contenu & Data sont le socle de l’Expérience

Les entreprises qui placent l’union de la data et de la créativité au cœur de leur stratégie business sont celles qui relèveront le mieux les défis posés par les nouveaux comportements clients.

La donnée devient partie intégrante du processus créatif, en amont pour créer les messages et des dispositifs, pendant la campagne pour proposer des expériences personnalisées et ensuite pour analyser leur pertinence et définir une nouvelle approche créative. La Data peut alors alimenter la Créativité, pour être au service de l’Expérience. Le créatif dispose ainsi d’une vision globale de l’expérience et du client qui lui permet d’inscrire le storytelling de la marque dans la continuité.

C’est le paradoxe : nous vivons dans l’immédiateté mais notre fidélité va aux expériences continues, pertinentes et pérennes. Les entreprises qui réussiront seront celles qui seront en mesure de nouer une relation durable avec leur public.

Capter l’attention : le défi de la publicité à l’ère du digitalComment ? En créant de la porosité entre la donnée et la création

Le multitasking, l’’information à la fois surabondante, invasive et accessible à tout instant, mobilisent le consommateur dans un état d’aveuglement publicitaire : difficile d’être inspirationnel dans cet univers et de créer de la performance au-dessus de cette saturation.

Le mariage de la créa et de la donnée permet de créer de la pertinence pour capter l’attention, de la scénarisation afin de l’imprimer, et enfin, d’en mesurer ses effets et performances.

  • Pertinence : C'est l'utilisation de la donnée qui crée la richesse, et qui permettra à une campagne de se démarquer. Tant en termes de scénario, d'un point de vue strictement créatif donc, que d'un point de vue performance, car elle autorise une relation 1 :1 captive et impliquante.
  • Scénarisation : Il ne s’agit pas d’activer toutes les données, mais la donnée utile. Exploitée de manière récurrente et automatisée dans la créa, elle permet d’imprimer le message publicitaire le plus approprié pour accompagner le consommateur dans son cycle d’achat, de la notoriété à la conversion.
  • Mesure : La donnée est l’élément tangible qui rend la publicité mesurable. Parfaitement maîtrisée côté achat média, elle devient un nouveau levier de performance puissant lorsqu’elle inspire la créa. Sur le digital, tester toutes les variances d’une création en cours de campagne permet de l’optimiser en temps réel, et d’en tirer des enseignements pour les suivantes.

La publicité digitale autorise un nouveau regard sur la création jusque lors dogmatique. Elle offre aux agences créa la possibilité d'avoir un retour quantitatif, qualitatif et immédiat sur leur travail. La relation entre la marque et ses clients n’est plus construite sur la base d’une promesse unique, mais sur celle de multiples justifications.

La création data-driven casse le schéma d’une publicité normée, et ouvre les portes d’une publicité arborescente, dont le message mute à chaque rencontre.

Carole ELLOUK

ADVENTORI
Chief Marketing Officer

Brice VINOCOUR

FACEBOOK France
Country Marketing Manager

- Pourquoi les marques doivent-elles marier data et créativité ?

Les gens veulent recevoir des contenus pertinents pour eux. Adresser les bons contenus aux bonnes personnes n'est plus seulement un levier d'efficacité mais une nécessité. Cela s'applique à tous les secteurs, y compris certains comme la grande consommation qui visent une audience large, mais qui voient de plus en plus le bénéfice du marketing personnalisé à grande échelle.

- Quels challenges rencontrent les marques dans cette marche vers le "marketing personnalisé à grande échelle" ?

Il faut trouver le bon équilibre entre segmentation et mise à l'échelle. Autrement dit : l'enjeu n'est pas forcément de toucher 1000 personnes avec 1000 messages différents - car cela induit une complexité d'exécution souvent bloquante et peu productive - mais de définir sur la base d'insights quelques segments d'audience "mutuellement exclusifs" et de soigner le travail créatif pour les toucher avec les bons messages. En prenant bien sûr en compte les spécificités de l'environnement mobile : une lecture des vidéos souvent sans le son, une utilisation du format vidéo vertical, etc.

- Demain, comment les marques pourront-elles être encore plus créatives grâce à la data ?

Au-delà des questions d'outils et de qualité des datas, c'est bien la collaboration entre annonceurs, agences de création et agences média qui est au cœur du sujet.

LES DATAS ANALYSTES ONT-ILS UN CŒUR ?

Nous avons imaginé le futur des milliers de fois. L’issue est toujours la même. Les technologies et la data à leur apogée contraignent le genre humain, ses émotions et sa liberté. Communication hyper directive dans Minority Report, contrôle des émotions dans le manga Psycho-Pass, même le récent Blade Runner de Denis Villeneuve dessine un rapport de domination entre la data et l’Homme.

L’amour virtuel de K (Ryan Gosling) capte et collecte ses données pour mieux lui correspondre, et au final, mieux le tromper et l’oppresser.

Une imagerie qui contribue sans doute à la méfiance que de nombreux créatifs entretiennent dans les agences et les médias avec la data. Alors que le gisement des données sur les réseaux sociaux semble sans fin, à quel point les personnes chargées de leur collecte peuvent orienter des lignes éditoriales et la créativité, avec au final le risque d’uniformiser tous les contenus ?

La réunification des deux cerveaux

Les médias ont toujours été soumis aux chiffres, couperets décisifs au prolongement ou à la mort subite de programmes. La différence majeure avec la social data est que l’observation de l’audience est un outil de travail en amont pour créer et affiner des contenus personnalisés. L’ère du mass derrière nous, chacun a désormais une consultation média unique avec des formats qui varient toute la journée selon les usages. Nous développons des « personas datas » qui suivent les parcours de chaque utilisateur et nous permettent de penser des programmes en fonction des centres d’intérêts des millennials et des cibles de nos clients.
Par exemple à travers nos contenus nous avons constitué des audiences de + de 500 000 personnes intéressées par le healty, 1 500 000 par le voyage… nous leur proposons des programmes très affinitaires qui évoluent en fonction de leur niveau d’engagement.

En définitive, les grilles de programmes ne sont plus ni linéaires ni calendaires mais contextualisées et individuelles.

Nous sommes dans un modèle performant dont la règle est « ne donnons pas à l’audience ce dont elle ne veut pas ».

Chez MinuteBuzz, stratèges et créatifs, analystes et directeurs artistiques, travaillent alors ensemble pour transformer des idées en contenus engageants et sur-mesure.

Travaillons notre part d’incertitude

Néanmoins « piloter et créer » des contenus uniquement à travers un angle data a ses limites. Nous ne surprenons plus et les médias (et annonceurs) n’embarquent plus leur audience en dehors de leur zone de confort. Chez MinuteBuzz, nous préférons écouter d’abord nos passions et osons créer des contenus qui n’obéissent à aucune règle, laissent place à l’incertitude, à la sérendipité et donc à la créativité.

C’est ainsi qu’un social media manager se retrouve à faire des tutos scientifiques ou qu’un planneur stratégique se transforme en reporter au festival de métal « Hellfest ». La data intervient ensuite pour muscler le propos, affiner la diffusion, diriger les vidéos vers les bonnes personnes et les fidéliser. En somme, la data ne crée pas le lien émotionnel avec l’audience mais elle le consolide dans le temps. Dans la même logique, Netflix a remis en cause le principe du pilote avec House of Cards en 2013, préférant laisser sa chance au contenu pendant une saison complète. L’Américain estime, grâce à ses datas, qu’un seul contenu n’est pas déterminant pour juger de son attraction. Par exemple, les spectateurs n’auraient commencé à « accrocher » à Mad Men qu’à partir du 6ème épisode.

Que ce soit pour nos contenus éditoriaux ou pour nos Marques, nous appliquons la même démarche et utilisons les algorithmes pour donner de la puissance à nos idées et nos histoires. La data n’est pas le but ni le moyen, elle est l’information. À nous de l’utiliser tout au long d’une campagne pour en faire des insights porteurs et ajuster en permanence nos intuitions.

Sébastien ROUMIER

MINUTE BUZZ
Directeur General Délégué

Anne PHILIP

MONDADORI
Head of marketing, com & Ad services

C’est un juste retour aux fondamentaux de la publicité : la création et la créativité doivent revenir au centre des préoccupations de communication et des achats média.

La valeur de Marque doit se construire autour de la créativité qui permet toujours de créer de l’impact, de l’engagement autour de la création d’une vraie expérience client.

Et la data peut devenir le meilleur terrain de jeu pour la création : développer le message le plus pertinent et personnalisé en temps réel pour la meilleure efficacité ?

La Data, au travers de la création de communautés, permet un meilleur ciblage des publicités, une réponse sur mesure aux parcours clients devenus personnalisés et aux points de contacts optimisés.

De nombreuses datas doivent être reliées entre elles pour être au service de la création : des datas multi-devices, CRM, medias sociaux et emailings, croisées avec la data contextuelle (géolocalisation, météo, santé, environnement, actualités…), comportementale et prédictive.

Des moyens indispensables pour pousser la créativité encore plus loin selon les objectifs clients, la cible choisie, les devices utilisés, sur des thématiques premium avec surtout des créations adaptées aux contextes éditoriaux et à des contenus forts qui peuvent être créés sur-mesure.

L’alliance data + créativité : une chance de réinventer la publicité ?

34% des français utilisent un adblocker. Toutes les tranches d’âges sont touchées, c’est devenu une pratique courante. Le phénomène est désormais bien connu, intégré, digéré. Pourtant, nous l’oublions vite au quotidien.

Nous oublions surtout que ce chiffre ne concerne que ceux qui ont pris le temps d’installer un outil. Pour 34% de décidés, combien ignorent tout simplement nos publicités, les zappent ou les ferment dès qu’ils en l’occasion ?
L’enjeu actuel est de taille : il s’agit de réinventer la publicité pour qu’elle soit à nouveau acceptée et appréciée par le plus grand nombre. Un joli casse-tête ! Compliqué à résoudre mais pas impossible. Nous avons 2 armes très puissantes pour nous aider : de la data à profusion, et notre créativité. Alliez les 2, et vous créez des miracles.

En se penchant sur le sujet on découvre de belles initiatives : oublié le retargeting à l’ancienne, nous voyons poindre des contenus créatifs, optimisés pour le digital, et qui ont du sens pour les cibles à qui ils s’adressent. Une lueur d’espoir !
Néanmoins ces dispositifs sont très souvent des versions améliorées de la publicité dont les gens se sont lassés. Ne pourrait-on pas aller plus loin ? La publicité digitale est-elle condamnée à n’être que bannière, interstitiel et vidéo courte amusante ?

Je veux croire en notre capacité à penser en dehors du cadre. A imaginer des dispositifs non seulement créatifs mais aussi innovants et utiles, qui s’inscrivent dans la vie des gens, dans leur réalité.

De quoi avons-nous besoin de plus pour y parvenir ? D’un ingrédient très simple, mais essentiel : l’empathie.

L’empathie, selon Le Larousse, c’est la « faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent. »
L’empathie, c’est de nous rappeler que, tout comme nous, les personnes à qui on s’adresse n’ont pas envie d’être poursuivies par des bannières publicitaires. Qu’elles en ont assez des formats intrusifs qui les empêchent de lire un article. Nous rappeler que recevoir un code promo 2 jours après avoir fait un achat, c’est très énervant !
L’empathie, c’est de nous mettre à la place des personnes à qui nous parlons, et de le faire VRAIMENT. C’est ce qui nous permettra d’imaginer des messages publicitaires qui ont du sens pour chacun, à diffuser au bon moment (merci la data), tout en étant esthétique et créatif.

Se mettre à la place du client, une évidence me direz-vous ! Certes. Mais alors, qu’attendons-nous ?

Cécile PFEIFFER

ORANGE
Responsable Digital Acceleration Team

Jérôme MARÉCHAL

SUBLIME SKINZ
Managing Director France

L’approche « tout ROI » du marché a tué la créativité publicitaire et a fourvoyé l’utilisation de la data. Celle-ci est devenue la base d’optimisations à outrance, qui ne créent que trop peu de valeur à long terme pour la marque. Nous pensons au contraire qu’il est plus que jamais l’heure de l’innovation et de belles créations, et que la data y possède un rôle majeur. Elle doit permettre au digital de rapprocher le désir de performance à la création de contenu publicitaire premium, pour booster le capital de marque. L’objectif de la publicité digitale doit être d’apporter aux utilisateurs une expérience émotionnelle engageante, via des formats certes performants mais surtout créatifs.

L’alliance de la créativité et de la data apparaît donc comme un instrument idéal pour atteindre cet objectif et ainsi proposer des contenus publicitaires à forte valeur ajoutée, non intrusifs, au service de la création d’image de marque.

Diffuser des formats publicitaires adaptés au contenu du site où ils sont servis, utiliser les flux météo afin d’adapter son message en temps réel, cibler son audience de manière pertinente, sont autant d’exemples significatifs de ce que la créativité et la data peuvent apporter aux services marketing.

C’est pour porter ce message que nous avons souhaité devenir partenaire du Grand Prix Data & Créativité. Nous sommes ravis de pouvoir mettre en avant les meilleurs exemples de l’utilisation créative de la data, et de tout ce qu’elle peut apporter à l’annonceur.

La Data et la créativité sont deux mots mis depuis quelques années en juxtaposition sur un terrain de jeu commun : la pertinence du message délivré et son impact sur la cible. La Data, cette somme d’informations générées par des millions de personnes à travers le monde à chaque instant, est désormais le partenaire principal de la créa, elle va l’aider à enrichir ses insights, à personnaliser ses messages.

Le contenu a aujourd’hui retrouvé ses lettres de noblesses et est de plus en plus plébiscité. Véritable levier d’efficacité et redoutable concurrent au sein des différentes marques, le brand content est primordial. D’aucuns l’ont compris et l’utilisent comme une incroyable marque de fabrique. La data va permettre d’identifier au mieux les cibles potentielles et pouvoir ainsi leur délivrer un message beaucoup plus audible, précis et cohérent.

Voilà pourquoi à Sup de Pub, nous formons des experts de la communication de demain, avec en ligne de mire, les nouveaux ingrédients d’une com’ décomplexifiée. La Data et la créativité font partie de notre ADN Stratégique et nous préparons tous nos étudiants à imaginer des campagnes digitales efficaces, inventives et mesurables.

Philippe CATTELAT

Sup de Pub
Directeur SUP de PUB & SUP de CREATION

Pascal MALOTTI

VALTECH
Consulting Director

Nous vivions, il y a peu, dans un monde où les spécialistes de la data travaillaient reclus dans l’entreprise sur une discipline du nom de Business Intelligence : les services bénéficiant de cette science étaient la comptabilité, la finance, la logistique, potentiellement le commerce… Dans le même temps, le monde de la pub cristallisait le royaume de l’imagination et des idées originales. Ce monde polarisé est désormais en voie d’extinction.

Le digital a « commoditisé » la data et libéré son potentiel pour que l’on agisse en temps réel sur la base de son exploitation et de son analyse. Couplée à l’émergence de nouvelles constellations comme l’Internet des Objets ou bien l’Intelligence Artificielle, elle libèrera l’Homme de contraintes dans l’exécution de tâches ou bien d’incertitudes pouvant le conduire à des erreurs de jugements fatales. De fait, le futur appartient toujours à une nouvelle classe de créatifs qui pensent la forme, la fonctionnalité, le beau et l’inspirant.

La valeur business de l’entreprise est à repenser grâce à la puissance de la data ! Elle doit se réinventer dans des modèles économiques nouveaux, capitalisant sur une connaissance approfondie des attitudes de l’Homme augmenté, pour créer les contenus et les services de demain. Nous sommes devenus partenaire du Grand Prix Data & Créativité dans cet esprit de découverte de projets combinant le pouvoir de la data et de la créativité : valeurs au cœur du modèle de Valtech.

Quand on parle de “data”, les chiffres sont vertigineux : plus de 2,25 milliards de terminaux - téléphones, ordinateurs, tablettes - sont livrés chaque année. Il faudra bientôt ajouter les objets, les voitures ou encore les maisons connectées à la liste des sources de données consommateurs dans lesquelles les marques et agences pourront venir s’abreuver.

Si cette “big data” est un levier d’optimisation d’achat media, mieux cibler pour plus d’efficacité, on peut se demander si elle a permis aux marques d’explorer de nouvelles voies créatives...

« Ne vous laissez pas avoir par la technologie. La data sans idée c’est comme un fusil sans cartouche. » disait Jacques Séguéla au #MarketingRemix

Le constat que nous faisons de notre côté : si la data est désormais communément utilisée pour cibler efficacement les consommateurs, la forme, le message et le contexte de visualisation sont des leviers trop rarement exploités… Idéalement, la data devrait être au service de la créativité sur chacun de ces leviers et trop souvent le contexte est le parent pauvre de cette approche. On ne communique pas de la même manière à un consommateur devant son ordinateur, à un mobinaute et ou bien à un automobiliste. Laissons libre cours à la créativité sur ces nouveaux terrains de jeu offerts par la data !

 

C’est dans cette optique que nous développons notre plateforme publicitaire et c’est pour porter ces opinions que nous nous sommes associés au Grand Prix Data & Créativité.

Bonne chance aux finalistes !

Jérôme Marty

Jérôme Marty

WAZE
Country Manager

Partenaires

ADventori est un Data-Driven Creative Adserver dont la vocation est de personnaliser, mesurer et optimiser la création publicitaire.
Les agences créa et média s’appuient sur nos solutions pour améliorer l’efficacité des dispositifs digitaux (bannières, mobile, vidéo, landing page, native ads) en intégrant des flux de données temps-réel provenant de l’annonceur, de l’internaute ou des sites éditeurs.
Nos publicités s’adaptent au ciblage, déployant à la fois un message pertinent à l’internaute et un niveau de performance de campagne plus élevé pour l’annonceur, et ce de manière agnostique.
Nous sommes le levier « bon message… » qui complète le Graal « … à la bonne personne, au bon moment ».

Acteur majeur du Data driven marketing, depuis 2009 DATA company accompagne ses clients dans leurs stratégies de conquête, de fidélisation et de connaissance client. Le produit Profilia, une mégabase de 38 millions de consommateurs avec leurs données comportementales et transactionnelles, permet de cibler des prospects et d'enrichir la connaissance clients dans les outils CRM et DMP.

La valeur ajoutée s'exprime dans le Data mining mis en oeuvre sur les données mutualisées. Les scores sont génériques ou sur-mesure et vendus au CPM.

Tous les canaux physiques et digitaux sont disponibles pour contacter directement les cibles.

facebook

Chez Facebook, nous pensons que des expériences pertinentes créent plus de valeur. La création peut notamment se nourrir d'études et d'insights sur les personnes pour atteindre cet objectif de pertinence : c'est pourquoi Facebook développe de nombreuses initiatives en ce sens et a décidé de s'associer au Grand Prix Data et Créativité.

MinuteBuzz est le réseau de divertissement français 100% social le plus puissant auprès des Millennials, suivi par plus de 12 millions de personnes chaque jour et avec 300 Millions de vidéos vues par mois.
Notre métier : capter l'attention sur les plateformes sociales pour nos marques médias et nos clients.
Data et content doivent systématiquement être liés pour cibler les intérêts des audiences Millennials, mesurer l'impact sur la cible et sur le business de nos clients.

SUBLIME SKINZ

Créé en 2012, Sublime Skinz est le spécialiste de la création d’expériences publicitaires premium. Sa technologie innovante permet la diffusion optimisée de ses formats créatifs, performants et non-intrusifs sur l’ensemble de son réseau de plus de 3500 sites dans le monde, en programmatique et en vente directe.

Sublime Skinz propose des campagnes multi-devices associant efficacité publicitaire et valorisation de l’image de marque des annonceurs, tout en respectant l’expérience utilisateur des internautes. Depuis ses bureaux à Paris, Londres, New York et San Francisco, Sublime Skinz opère dans plus de 10 pays, en Europe, en Amérique Latine et aux Etats-Unis.

Valtech est une agence digitale internationale spécialisée dans la transformation de l'activité de ses clients. Nous les aidons à anticiper les tendances de demain et à engager leurs consommateurs via les points de contacts digitaux, tout en optimisant le "time-to-market » et le RoI. Fort de notre expertise sur les technologies, le marketing et la conception d'expérience, notre passion est d'accompagner les marques du conseil en stratégie, au design de services et à la mise en œuvre de plateformes digitales, favorisant une expérience multicanale et un engagement marketing en continu.

 

Présent sur les 5 continents avec des bureaux dans 16 pays (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Suisse, Danemark, Inde, Australie, Singapour, Argentine, Brésil, Chine, Ukraine), nous sommes aujourd'hui plus de 2 200 collaborateurs innovants : consultants métiers, développeurs, créatifs, spécialistes du marketing digital et de la démarche design thinking...

VALTECH
waze

Waze Ads est la plateforme publicitaire de Waze, assistant de navigation gratuit, communautaire et en temps-réel. Waze compte désormais plus de 90 millions d'utilisateurs actifs par mois au niveau mondial.
Grâce à Waze, les annonceurs peuvent profiter de formats natifs sur le seul écran publicitaire de la voiture et travailler la notoriété locale de leurs marque, produits ou offres.
Nous travaillons avec de nombreuses marques françaises et internationales de tous secteurs.

iligo est une agence d’études de conseil dédiée à la mesure et à la compréhension des nouveaux comportements des consommateurs.
iligo se définit dans ce cadre comme une Research Agency.

Research, car il s'agit de produire des recommandations opérationnelles en s'appuyant sur des données fiables, des observations tant quantitatives que qualitatives. Mais la donnée n’est qu’un moyen pas une fin en soi.

Agency, car l’apport en conseil, notamment d'un point de vue stratégique, est une composante des missions d’iligo.

iligo

The Metrics Factory est une agence conseil spécialisée dans la mesure et l’optimisation de l’engagement digital. Nous accompagnons depuis 10 ans, de nombreux annonceurs et agences, en France comme à l’International, dans l’évaluation de la performance de leurs actions de communication, l’optimisation de leur stratégie d’activation ainsi que la mise en place d’outils de reporting.

Nos clients bénéficient d’un savoir-faire unique, robuste et innovant dans la collecte, l’analyse, l’interprétation et la visualisation des données de l’engagement digital. Savoir-faire Unique, grâce à notre ADN académique et nos méthodologies propriétaires délivrant des recommandations actionnables et opérationnelles, Savoir-faire Robuste, grâce à la formation permanente de nos équipes, notre offre de training services et nos « Data BootCamp », Savoir- faire Innovant, grâce à nos investissements continus en R&D depuis 2010, la création de l’« Engagement Lab » à Rennes en 2016 et la création régulière d’offres Conseil telles que le « Content Assessment » en 2017, utilisant l'intelligence de la data au service de la création de contenu.

CB News est le media de référence de la communication et du marketing. Fondé en 1986 par Christian Blachas et racheté fin 2012 par STARTINVEST, CB News a opéré la mutation digitale de son offre : un fil d’info en continu des datas enrichies ; les guides « SHORTLIST » numérisés avec un moteur de recherche intuitif ; plus de 45 000 followers sur les réseaux sociaux ; et surtout, une newsletter, « CB - La matinale », lue chaque jour par près de 18 000 professionnels de la communication, des medias et des annonceurs.
Chaque mois, dans une formule ‘premium’, le magazine CB News analyse et décrypte l’actualité. La formule fait une large place à la création, aux stratégies des marques et à l’économie des médias.
Enfin les évènements, crées par CB News, tels le Grand Prix des Medias, les Hits D’or, ou ceux auxquels CB News est associé rythment la vie de la marque CB News.

CBNews
INfluencia

Créé en 2004 par Isabelle Musnik, INfluencia, le trendmag de l’innovation, de la communication, du marketing et des media, destiné à tous les curieux et enthousiastes qui désirent faire avancer leur entreprise.
INfluencia.net, le site, visité par plus de 100.000 visiteurs uniques chaque mois et certifié par l’OJD. INfluencia, la newsletter, diffusée chaque jour gratuitement auprès des 95.000  professionnels du marketing et de la communication, en agence, chez les annonceurs et les médias.
INfluencia, la Revue papier et digitale trimestrielle vendue sur abonnements en librairies.

Le Journal du Net est le site de référence des cadres en entreprise qui a rassemblé, selon Médiamétrie // NetRatings, 3 millions de visiteurs uniques en avril 2012.
Créé en 1999, il est édité par une société française indépendante, Benchmark Group, qui publie par ailleurs L’Internaute Magazine, le premier magazine en ligne grand public de l’Internet français, et le Journal des Femmes, 1er magazine féminin en ligne.

JDN
Association des Agences-Conseils en Communication

Créée en 1972, l’Association des Agences-Conseils en Communication (AACC), est un syndicat professionnel régi par la loi du 21 mars 1884. Représentant plus de 80 % de la profession, l’AACC regroupe 200 entreprises qui emploient aujourd’hui près de 10 000 salariés.
L’AACC est aussi une fédération de métiers organisée en 9 délégations qui couvrent l’ensemble des disciplines de la profession : publicité, customer marketing, communication interactive, communication corporate, communication santé, production publicitaire, communication éditoriale, communication événementielle et Outre-Mer.
L’adhésion à l’AACC astreint, entre autres obligations, au respect de règles professionnelles strictes qui font la valeur du label AACC. L’AACC est également le représentant des agences auprès de l’ensemble de leurs partenaires et interlocuteurs français ou internationaux : médias, annonceurs, pouvoirs publics, organismes professionnels. L’AACC est, entre autre, membre du MEDEF, de l’EACA , siège au conseil d’administration du ARPP, du CESP, de l’IAA, de l’UFMD.

Depuis plus de 20 ans, le Club des Annonceurs rassemble les professionnels du marketing et de la communication, qui ont la responsabilité, toute ou partie, de la communication de la marque de leur entreprise (Directeurs de communication, marketing, marque, digital, gestion de l’influence et de la réputation de la marque).
Avec plus de 160 membres issus des 110 plus grandes entreprises tous secteurs d’activité confondus, le Club des Annonceurs forme aujourd’hui un réseau d’annonceurs puissant.
Le but ? Décoder et comprendre ensemble les mutations et les problématiques du marché de la communication et partager expériences et connaissances. Sa vocation première est de permettre à ses membres d’anticiper dans la pratique de leur métier et d’optimiser leurs performances opérationnelles, avec pour objectif prioritaire la gestion de la marque dans tous ses points de contact. Avec une approche pragmatique et un état d’esprit collaboratif, le Club des Annonceurs est à la fois un lieu d’échanges, de partages d’expériences et de connaissances, d’innovation et de formation.

Club Des Annonceurs

L'IAB France (Interactive Advertising Bureau) est une association créée en 1998 dont la mission est triple : structurer le marché de la communication digitale, favoriser son usage et optimiser son efficacité. Elle compte à ce jour 140 sociétés membres, représentant l’ensemble des acteurs de la chaîne de la communication interactive (éditeurs, régies, agences, annonceurs, instituts d’études, fournisseurs de technologies, etc.). A travers ses publications, ses études et les événements qu’elle organise, l’IAB France se met au service des annonceurs et de leurs agences conseil pour les aider à intégrer les médias numériques efficacement dans leur stratégie de marketing globale, et entend proposer des standards, des exemples de pratiques professionnelles aux nouveaux acteurs intégrant le marché du digital. L'IAB est par ailleurs un réseau d'experts au service des autres organisations professionnelles, des institutions et des médias qui s'interrogent sur l'impact du développement de cette nouvelle donne économique.

L'IAB France est une entité indépendante, faisant partie du réseau mondial d'affiliés de l'Interactive Advertising Bureau.

Créé en 1988, Syntec Conseil en Relations Publics représente, à travers son appartenance à la Fédération Syntec et au MEDEF, les entreprises spécialisées en Relations Publics. Le syndicat compte près de 50 agences membres, soit environ 1 400 collaborateurs et 65% du marché qui partagent la même vision et la même déontologie dans la pratique de leurs métiers au quotidien.
La raison d’être de Syntec Conseil en Relations Publics repose sur la volonté commune à tous ses adhérents de s’interroger sur leur métier, sur leur désir de le faire évoluer, de le voir connu et reconnu pour ses spécificités.

Syntec-Conseil
UDECAM

L’UDECAM est l’Union Des Entreprises de Conseil et Achat Media.

Elle représente les agences médias auprès de l’ensemble des acteurs du marché. Les organismes représentant les annonceurs et les différents acteurs du marché, médias, instituts d’études…
Les pouvoirs publics (réglementation, simplification et allègement des procédures administratives). Le relais d’opinion et les organes d’information professionnels. Les agences média et société d’études étrangères